logo Magazine
Sommaire

AUJOURD’HUI, VAL D’EUROPE CONSTRUIT L’AVENIR

UNE LONGUEUR D’AVANCE

ENVIRONNEMENTALE

Aujourd’hui et pourles prochaines décennies, le territoire tout entier est engagé dans une nouvelle transition énergétique active. Réseau de chaleur à partir de biomasse, géothermie, bâtis durables, énergie fatale, gestion de l’eau, valorisation du milieu naturel, autant d’axes déjà empruntés.

Le reseau de chaleur

LE RÉSEAU DE CHALEUR,
QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est le principe d’un chauffage central mais à grande échelle.
Ici, l’eau partant de deux chaufferies centrales à bois et au gaz, alimente les canalisations de chauffage de tous les bâtiments collectifs (équipements sportifs, établissements scolaires, logements, entreprises) de trois quartiers. Près de 161 000 m2 de logements et 124 000 m2 de bureaux sont ainsi chauffés collectivement. La déconnexion des énergies fossiles permet une baisse du coût pour les usagers. Le réseau permet une amélioration de la sécurité urbaine, un amoindrissement du rejet de CO2, le tout sans nuisances pour la population eu égard aux installations très performantes de traitement des fumées, rejets poussières et ventilation. Un raccordement à la géothermie étant envisagé à terme.

Un territoire à l’écoute de son environnement

Ici, pas une publicité ne vient polluer l’environnement. Le territoire met tout en oeuvre pour préserver une qualité de vie en vert et bleu. Le promeneur Valeuropéen ne manquera pas de remarquer la qualité environnementale qui l’entoure. Attachés à notre cadre de vie exceptionnel, nous oeuvrons à sa préservation :

  • en optimisant le tri sélectif par la multiplication des bornes d’apports volontaires enterrées,
  • en améliorant la gestion de l’eau potable, avec l’acquisition de l’aqueduc historique de la Dhuys,
  • en recyclant l’énergie fatale d’un datacenter pour chauffer notamment la pépinière d’entreprises, le centre aquatique…,
  • en consolidant les réservoirs de biodiversité à l’aide de bassins d’eaux pluviales,
  • en construisant des équipements publics de dernière génération,
  • en améliorant la mobilité par le renforcement des transports alternatifs (création de plateformes d’auto partage, bornes de recharge de voitures électriques et consolidation des 14 km de pistes cyclables…,), des transports collectifs (extensions des gares routières Nord et Sud de Chessy, les 29 lignes et 120 arrêts de bus…).

DÉCRYPTAGE

par Fernand
VERDELLET

Vice-Président chargé des travaux
& de l’aménagement opérationnel

Fernand VERDELLET

Acteur de la mise en place du système de chauffage collectif, Fernand Verdellet pense au territoire comme à la planète. La politique énergétique du Val d’Europe s’inscrit dans le contexte général de réductions des besoins en énergies fossiles polluantes et pas éternelles. Nous voulons être à l’avant garde de la transition énergétique. Aussi, tous nos développements urbains se font-ils désormais dans cette perspective durable de promotion d’énergies renouvelables. Le réseau de chaleur, en service en janvier prochain, alimentant le Quartier du Pré de Claye,

celui des Studios et Congrès et le secteur de la Pointe Nord de Chessy seront à ce titre très en pointe. À moyen terme, nous envisageons également de pouvoir bénéficier du système de géothermie sur lequel vont fonctionner les installations de Villages Nature - Paris. Et ce en vue de diminuer, voire substituer, notre consommation d’énergies fossiles. Défendre cette politique au niveau du territoire c’est s’inscrire dans une démarche pour sauvegarder la planète.